Général, Questions fréquentes

Comment les enfants vont-ils apprendre la frustration ?

“Dans une école comme la vôtre, comment les enfants vont-ils apprendre la frustration ?”

C’est une des questions les plus fréquentes lors de nos réunions d’information.

Et c’est vrai, dans la vie, on ne peut pas faire tout ce qu’on veut.

Mais il y a une différence entre les limites imposées par la vie en société et les obligations que l’on impose aux enfants concernant leurs apprentissages.

Lever les obligations de résultat scolaire, de modalité d’apprentissage ou d’évaluation n’équivaut pas à soustraire l’enfant des contraintes de la vie en société.

Les enfants et adolescents dans notre école pourront, comme vous et moi, décider de comment ils occupent leurs journées. Mais cela ne veut certainement pas dire qu’ils pourront faire ce qu’ils veulent des autres ou du matériel.

 

Capture d_écran 2018-06-05 à 13.43.50

 

En pratique, dans une école Sudbury, il y a souvent beaucoup de règles, qui sont relatives à la sécurité et au respect du matériel. Ces règles entraînent forcément des frustrations : peu d’enfants aiment ranger derrière eux, et il n’est pas toujours évident de gérer un conflit sans taper, ou encore d’attendre son tour…

D’ailleurs, le quotidien de n’importe quelle personne, qu’elle soit adulte ou enfant, est rempli de frustrations.

L’être humain a envie d’accomplir des choses, c’est ce qui donne du sens à la vie. Il est rare de réussir quelque chose du premier coup. Il faut essayer, se tromper. Il faut du travail.

Et cela arrive tout le temps, même pour des activités qu’on pourrait qualifier de futiles, comme des jeux : il faut de nombreux essais avant de pouvoir construire une tour de Kapla complexe.

 

“Et comment les jeunes adultes qui ont eu une scolarité de ce type vont-ils faire face aux contraintes du monde du travail et de l’université ?”

Durant tout ce temps libre, ces jeunes peuvent, durant leur scolarité, entrer en contact avec ce qu’ils aiment et savoir ce qu’ils ont envie de faire plus tard. Ils ont pu aussi se rendre compte que pour obtenir quelque chose, il faut fournir des efforts.

Ils peuvent, en sachant ce qui les motive, supporter les contraintes et les frustrations inhérentes à la poursuite de toute activité.

Peter Gray en parle dans son livre Libre pour Apprendre (p136) :

“(…) aucun des diplômés (de la Sudbury Valley School) ne se plaignait de difficultés à s’adapter au cadre formel que représente l’université ou un emploi. Ceux que nous avons pu questionner à ce sujet au cours des entretiens ont expliqué à l’unisson que le choix de poursuivre leurs études ou d’exercer un métier particulier était le leur, qu’ils aimaient ce qu’ils faisaient et qu’ils étaient tout à fait en mesure d’accepter les règles que ces engagements impliquaient. Des individus qui avaient été en rébellion à l’égard du travail scolaire imposé lorsqu’ils n’avaient pas leur mot à dire, c’est à dire avant d’entrer à Sudbury Valley, acceptaient les contraintes de l’université et d’un emploi parce que cela procédait de leur choix. Ils soulignaient également qu’ils avaient ressenti davantage de liberté pendant chaque jour et chaque minute passés à l’université ou à exercer un métier qu’ils n’en avaient connue dans les écoles conventionnelles qu’ils avaient fréquentées.”

 


 

Vous voulez en savoir plus ?

À l’École Sudbury Lilloise, les enfants et adolescents de 4 à 19 ans interagiront librement et décideront de ce qu’ils feront de leur journée.

Ils apprendront ainsi à penser par eux-mêmes et à accéder aux connaissances dont ils ont besoin par de multiples moyens. Ils apprendront à argumenter et à se confronter à des problématiques complexes. À travers les activités auxquelles ils décideront de se consacrer, ils apprendront les connaissances de base ; en étant maîtres de leur vie, ils seront également responsables des résultats qu’ils obtiennent. Ils apprendront à prioriser, à consacrer les ressources nécessaires pour obtenir ce qu’ils veulent et à travailler avec les autres dans un groupe. Ils exploreront le monde librement, à leur rythme, à leur manière, dans un climat de confiance et de respect. En étant responsables d’eux-même et de l’école, ils acquerront les ressources intérieures pour mener leur vie.

Pour rencontrer l’équipe et en savoir plus sur le projet, venez à nos réunions d’information! La prochaine date est  sur le site internet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s